Poudre de riz

Maquillage : la Poudre de riz

Partager l'article !

Astuce beauté : Poudre de riz

 

Produit de beauté ancestrale, la poudre de riz a longtemps embelli la peau des femmes avant de tomber en désuétude. Depuis quelques années, cette poudre végétale aux nombreuses vertus revient sur le devant de la scène.

D’origine asiatique, la poudre de riz s’obtient à partir de grains de riz moulus. En Asie, on la trouve sur le visage des geishas mais on la rencontre aussi dans les cuisines. En Europe, la poudre de riz est très prisée dès le XVIIe siècle. À l’époque, les femmes, et les hommes usaient de farine pour se blanchir la peau et les cheveux. La famine entraine l’interdiction de l’usage de la farine pour les cosmétiques. On se tourne alors vers la poudre de riz ! Après la Révolution, avec la mode des cheveux courts,  elle est alors essentiellement utilisée pour blanchir les perruques.

Néanmoins, en 1879, Bourjois lance son tout premier best-seller : la poudre de riz de Java. Dans son écrin rond, la poudre remporte un grand succès. Très en vogue à la Belle Époque, où la peau blanche fait des ravages dans les rues parisiennes, la poudre de riz est peu à peu délaissée au profit des poudres minérales, moins chères à produire. L’ère du bronzage a raison de la poudre de riz, avant qu’elle ne revienne sur les devants des podiums, acclamée pour ses vertus et son respect des peaux sensibles.[/vc_column_text]

Une alliée des peaux mixtes et grasses : cette poudre, issue de grains de riz moulus, est 100% végétale et plus respectueuse de la peau que les poudres minérales. Celles-ci, plus fines, pénètrent les couches de l’épiderme plus en profondeur et ont plus de risques de provoquer des allergies.

 

Maquillage mythique

 

La poudre de riz a plusieurs propriétés et présente beaucoup d’avantages pour les peaux mixtes et grasses. Elle adoucit la peau en légèreté, son pouvoir d’absorption du sébum permet de matifier, elle unifie le teint et dissimule les imperfections. Pour les peaux les plus sèches, la poudre de riz ne s’applique qu’après une bonne dose de crème hydratante. Pour les peaux les plus sèches, la poudre de riz ne s’applique qu’après une bonne crème nourrissante.

Pour le maquillage, on applique la poudre de riz après le fond de teint ou la crème teintée pour fixer le produit. On la trouve en poudre libre ou en poudre compacte. Le bon geste : on la prélève avec une houppette, qu’on vient tapoter sur la ligne médiane du visage (la zone T) puis étirer vers l’extérieur. On tapote, on ne lisse pas. Ce n’est qu’ensuite qu’on vient, avec un gros pinceau, enlever l’excédent de poudre sur le visage.  On peut aussi utiliser la poudre de riz pour adoucir sa peau lorsqu’on prend son bain : on en verse deux cuillères à soupe et un peu d’huile végétale dans l’eau, on se prélasse pendant une vingtaine de minutes et on rince.

Comme toutes les poudres, on la choisit en fonction de sa carnation. En effet, même si la poudre naturelle est blanche et transparente, elle existe également en version teintée. Autrement, on peut tout à fait la teinter soi-même avec des colorants naturels comme les ocres ou les micas, afin de la transformer en blush ou en poudre de soleil, ou bien pour se rapprocher des carnations noires et métisse. Les peaux claires légèrement rosées iront vers les teintes rosées ou jaunes pour camoufler des cernes, les peaux noires choisiront des poudres de riz rouge ou orangées tandis que les peaux sujettes aux rougeurs opteront pour des poudres vertes pour équilibrer le teint. N’hésitez pas à demander conseil à votre socio-esthéticienne Freesia, elle saura vous guider.

@Découvrez l’espace Beauty Concept par Freesia